Montréal, 1er champion canadien ?

Note utilisateur:  / 1
MauvaisTrès bien 
Détails

Forte d’un effectif de 52 joueurs, la franchise de Montréal entend bien jouer les 1ers rôles dès cette première saison et tentera de devenir la 1ère équipe canadienne championne de la NFL.

 

Son Général Manager, qui est aussi Commish de la league (le cumul des mandats est permis dans notre league), a employé toute son expérience pour recruter à bon escient et les Gooses proposent un effectif cohérent à un coût relativement

modéré.

Le point focal de l’attaque sera son RB #1, Marshawn Lynch. Ayant le contrat le plus élevé du roster (13 M$),

nous ne pouvons que supposer que les Gooses attendront de lui de grosses performances semaine après semaine. Et « The Beast », comme on le surnomme, devrait donner satisfaction à son équipe si ses problèmes récurrents de dos ne le gênent pas trop.

Si tout va bien pour lui, il y a fort à parier qu'on le retrouvera classé dans le Top 5 des running backs à l'issue de la saison.

BenJarvus Green-Ellis occupera probablement la place de RB #2. C’est un coureur capable de courir les 1,000 yards dans une saison sans faire beaucoup de fumbles.

Shonn Greene, Felix Jones, Robert Turbin et le rookie Stepfan Taylor seront vraisemblablement employés comme backup.

A la passe, nous avons un Dalton qui  n’a aucun lien de parenté avec Joe, Jack, William et Averell. Andy, de son

prénom, est un jeune quarterback prometteur qui doit encore gagner en expérience pour rivaliser avec les cadors de la league à ce poste. Auteur de stats plutôt encourageantes, c’est le type de joueur que chaque franchise souhaiterait avoir dans son backup. Les Gooses font un gros pari en lui donnant l’opportunité d’être titularisé et d’amener leur offense aux portes des end-zone adverses. Et attention à lui s’il venait à décevoir, car Brandon Weeden et Tyler Wilson (R) n’attendront qu’un faux pas d'Andy pour récupérer sa place.

A la réception, outre le très sûr et expérimenté TE Heath Miller (qui sera secondé par le rookie Tyler Eifert et Lance Kendricks), nous retrouverons Marques Colston en WR #1 et les autres receveurs (Brian Hartline, Golden Tate, Andre Roberts, Stephen Hill, Donnie Avery, A.J. Jenkins, Chris Givens, Quinton Patton) pour prendre la place de #2. Difficile de dire aujourd’hui qui aura plus de chance qu’un autre d’être aligné comme starter tellement l’effectif est consistant à ce poste. Le GM de Montréal dispose de cette faculté de pouvoir faire tourner son effectif en fonction des rencontres et je pense qu’il ne s’en privera pas. A moins que d’ici l’ouverture de la saison régulière, certains d’entre eux aient trouvé d’autres franchises qui leur permettront de faire état de leurs potentiels et qualités.

 

Du côté de la défense, c’est à la ligne des linebackers qu’on trouve du beau monde.

Von Miller, Aldon Smith, Jarod Mayo et Elvis Dumervill se détachent assez nettement du reste de l’escouade pour

occuper les places de titulaires. Véritables machines à sacker ou à pass-rusher, ces 4 fantastiques là vont faire

régner le désordre dans les offenses adverses et gare au QB, insouciant mais téméraire, qui aura choisit l’option

de sortir de sa poche. A eux 4, ils compenseront, sans nul doute, les petites faiblesses de la DL où Anthony Spencer semble bien seul au poste de DE malgré la présence du très prometteur rookie Damontre Moore.

Au poste de DT, Jason Hatcher (30 ans) et Cullen Jenkins (32 ans) mettront leur expérience au service de l’équipe.

Le Secondary des Gooses est également bien fourni avec Cortland Finnegan et Chris Harris au poste de CB et Chris Clemons et Bernard Pollard au poste de S. Notons également la présence dans le corps des cornerbacks de Xavier Rhodes et de Desmond Trufant, 2 très jeunes joueurs qui feront parler d’eux dans les années à venir, si ce n'est cette année déjà.

Enfin, Justin Tucker (PK) et Sam Koch (PN) entreront sur le terr

ain pour frapper les pénalités, les FG et les coups de pied de dégagement.

Avec un tel effectif, Tabernacle !!! Montréal a les atouts, aussi bien en attaque qu’en défense, pour, au minimum, se qualifier en playoffs.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir