Les Choctaws sur le sentier du titre de champion 2013.

Note utilisateur:  / 1
MauvaisTrès bien 
Détails

Nul besoin de déterrer les tomahawks ou de se peindre le visage (ou juste un peu de noir sous les yeux pour éviter d'être ébloui par les éclairages du stade) pour conquérir le titre de champion NFL 2013.

 

Les résultats d’un récent sondage positionnaient l’équipe d’Oklahoma City comme le potentiel favori.

Cette place est-elle justifiée ? L’analyse du roster apportera des éléments de réponses à cette interrogation.

L’attaque des Choctaws repose sur des escouades (QB / RB / WR / TE) où l’on retrouve, si tant est qu’ils soient à 100 % de leurs capacités physiques, des joueurs ultra-performants à chaque poste.

 

Robert Griffin The Third (RGIII) sera aux commandes pour faire progresser l’offense sur le terrain. Ce jeune quarterback, très prometteur, a montré toute l’étendue de ses qualités à la passe comme à la course dès sa première année chez les pros. Joueur sachant gérer la pression et se sortir de situations difficiles on lui reproche parfois ses prises de risques qui pourraient anéantir une saison, voire sa carrière. Mais ne nous engageons pas sur ce terrain et souhaitons lui plutôt la belle carrière professionnelle qu’il mérite (et là, c’est le fan qui parle) parce que les roues de secours au poste de QB chez les Choctaws sont Kevin Kolb et le rookie E.J. Manuel, deux joueurs qui auront tout à prouver dans l’équipe.

Derrière RGIII, bien calé dans les starting-blocks, devrait se tenir l’un des meilleurs running back du circuit : Adrian Peterson (AP) appelé aussi l’extra-terrestre. Une source proche de l’entourage de Fitzgerald, le GM/HC des Choctaws, nous confiait récemment que ce dernier aurait changé plusieurs fois de caleçon dans les heures qui ont suivi la signature de cette pépite. La joie vraisemblablement. Mais revenons sur notre sujet. Victime, il y a deux ans, d’une blessure (torn ACL) qui, bien souvent dans la grande majorité des cas écarte les joueurs des premiers rôles, Peterson est revenu, l’année dernière, à son tout meilleur niveau. Meilleur niveau ??? Non. Pour lui, le meilleur niveau c’est celui de la saison qui arrive. Et s’il tient ses promesses c’est encore une saison à plus de 2.000 yards et 15 TDs qui nous attend. Un régal que de voir ce joueur courir après l’intervention chirurgicale qu’il a subie. En cas de gros pépin, il sera suppléé par Isaac Redman, Rashad Jennings et les rookies Andre Ellington et Christine Michael, qui sont des pointures d'un calibre inférieur à celui du coureur vedette des Choctaws.

A la réception, le meilleur élément est sans doute l’énorme TE, Rob Gronkowski. Ce joueur très athlétique est capable de rivaliser avec n’importe quel top receveur de l’équipe. Une petite interrogation quant à sa participation au match d’ouverture de la saison régulière, face aux Mormons de Salt Lake City (il sortira d’une opération du dos et sera donc convalescent), court aujourd’hui dans les couloirs et les vestiaires du club, en pleine phase d’OTAs. S’il venait à être temporairement écarté pour le début de la saison, le poste de TE serait confié à Luke Stocker ou Jeff Cumberland, voire au rookie Zach Ertz.

L’équipe d’Oklahoma fait état d’un effectif conséquent au poste de WR ce qui garantira à son GM / HC les rotations essentielles en cas de blessures ou pour répondre à une bye. Jordy Nelson et Kenny Britt se détachent, financièrement et qualitativement du lot, pour occuper les postes de WR #1 et WR #2. Jordy Nelson est un slot-receiver très productif et Kenny Britt est un jeune joueur qui devra améliorer très nettement ses performances chaque semaine pour espérer conserver sa place de numéro 2. Car la liste des backups est longue et fait état d’un mélange « expérience/jeunesse » des plus intéressants, taillé pour une Dynasty league (Malcolm Floyd, Nate Burleson, Jacoby Jones pour l’expérience & Patrick Edwards, Deonte Thompson, Michael Floyd et le rookie Keenan Allen pour la jeunesse).

Côté défense, on retrouve un peu les caractéristiques de l’attaque. De gros joueurs présents sur toutes les lignes (DL / LB / Secondary), mais peut-être en nombre insuffisant pour faire des Choctaws une équipe invincible. Cependant, comme pour l’attaque, on retrouve de la profondeur à tous les postes et la défense de Fitzgerald pointe au rang des défenses fortes.

La DL devrait être composée de Dontari Poe au poste de DT et Carlos Dunlap et Muhammad Wilkerson aux postes de DE. Les défaillances de ces 3 joueurs entraineraient les titularisations de Randy Starks ou Terrance Knighton au poste de DT et de Justin Smith et/ou Tyson Alualu au poste de DE.

Le corps de linebackers, sans être l'un des plus impressionnants, est plutôt bien fourni avec Derrick Johnson, Jerrell Freeman, Russell Allen et Justin Houston qui tutoient les 200 pts et devraient occuper assez aisément les places de titulaires. David Harris, Sam Acho et le rookie Arthur Brown seront attentifs, sur le banc, à la moindre opportunité de faire leur entrée sur le terrain. 

S’agissant des dernières murailles de la défense, elles seront tenues par des joueurs expérimentés, prolifiques et de très bons niveaux menés par Charles Tillman (CB) et Stevie Brown (S). Brandon Carr, E.J. Biggers, Jerraud Powers, Cassius Vaughn et le rookie DeMarcus Milliner formeront le corps de cornerbacks aux côtés de Tillman et Reshad Jones, Thomas DeCoud et Danieal Manning constitueront celui de safeties aux côtés de Brown.

Enfin Ryan Succop (PK) et le rookie Sam Martin (PN) auront la lourde responsabilité de rendre une Spécial Team, tout aussi performante que l’attaque et la défense des Choctaws.

Pour résumer, Oklahoma est une équipe qui peut très bien se retrouver en finale du StarBowl cette année et la gagner si les 4 stars de l’offense que sont RGIII, Adrian Peterson, Rob Gronkowski et Jordy Nelson sont présents sur les terrains toute la saison. Les Choctaws peuvent répondre à la défaillance de l’un d’eux en ayant conscience de la baisse probable de niveau qu'engendrerait un remplacement (difficile de faire mieux que l’excellence ou ce qui s’en approche). Perdre 2, voire plus de ces 4 joueurs, pourrait être préjudiciable à l'équipe dans sa course au titre. Elle dispose d’une défense qui scorera et qui n’aura pas trop de difficulté à se renouveler tant il y a de la profondeur à chaque poste. (à noter que cette équipe figurait parmi les plus actives à la draft rookies 2013 avec pas moins de 8 jeunes recrutés)

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir