Aux portes des playoffs!

Aux portes des playoffs!

Power Rank Special Playoff!  (desole pour le retard!) Comme les places en NSC West sont encore...

Week 9 - Power Rank

Week 9 - Power Rank

Une semaine 9 qui nous a reserve pas mal de surprise, les prises de pouvoir se confirme ou pas....

Week 8 - Surprises!

Week 8 - Surprises!

Les playoffs sont bientot la et le classement n'est pas encore definitif et tout peut encore...

Week 7 - Ca passe ou ca casse

Week 7 - Ca passe ou ca casse

Des blessures encore et toujours! Voila ce que nous retenons de la semaine 7. Et cette semaine...

Une lecon en 6 semaines

Une lecon en 6 semaines

Vous doutiez de la dominance de la NSC? Eux pas du tout, la semaine 6 confirme sans l'ombre d'un...

Cap a l'ouest en week 5

Cap a l'ouest en week 5

Premier duel au sommet entre la NSC et la SAC, le resultat? 5 victoires pour la NSC contre 3...

  • Aux portes des playoffs!

    dimanche 1 décembre 2013 19:40
  • Week 9 - Power Rank

    mercredi 6 novembre 2013 11:41
  • Week 8 - Surprises!

    mercredi 30 octobre 2013 03:51
  • Week 7 - Ca passe ou ca casse

    mardi 22 octobre 2013 15:41
  • Une lecon en 6 semaines

    lundi 14 octobre 2013 22:45
  • Cap a l'ouest en week 5

    mercredi 9 octobre 2013 02:55

Connexion  

   

Preview Top 10 Busts

Note utilisateur:  / 3
MauvaisTrès bien 
Détails

Vous le savez, vous vous y attendez, c’est au tour du Top 10 Busts ! Je sens que la foudre va s’abattre sur moi à la fin de cet article, et ce pour une raison : je vais m’en prendre à vos chouchous, à vos petits bijoux que polissez dans l’espoir d’une formidable saison, pleine de yards, tackles, sacks et touchdowns.

 

Il faudrait reformuler un petit peu ce Top 10 et parler de joueurs surpayés plutôt que de busts bien sûr car la liste qui arrive n’a rien à voir avec la liste du Top 10 Steals, là, il y a du gros nom ! Du nom qui nous a tous fait craquer et qui a provoqué un trou dans le portefeuille, mais ce trou est-il justifié ?

Les places données dans le classement sont établies par rapport à l’équipe exacte du joueur mais aussi son équipe en fantasy, sa position dans le roster.

Attention, attenzione, atención ! Ce classement ne relève en rien d’une science exacte. C’est mon propre jugement et aucun d’entre nous n’aurions le même classement. Je garde bien sûr toute mon objectivité pour ces quelques lignes de douceur.

 

10Jason PIERRE-PAUL, DE, 7 800 000$, Omaha Golden Bulls :

Notre filou de Taco, à ma surprise s’était laissé tenter par Ferran pour obtenir JPP il y a quelques semaines. Bien qu’il risque de mettre des Papinades aux QB, est ce que cet investissement de 7,8 millions sera rentabilisé ? Ce n ‘est pas sûr mes amis. Décevant en 2012 avec 6,5 sacks après sa saison 2011 à 17 sacks, il faudrait obtenir une constance à minimum 10 sacks pour justifier cet investissement financier.  Bien sûr, il risque d’être placé dans le top 10 DE au minimum de la saison prochaine, mas rappelez-vous que les DE ne rapportent pas autant de points que de nombreux autres postes (à part JJ. Watt mais lui est surhumain). Je le mets à cette position car le bust n’est pas garanti, il pourrait, théoriquement nous sortir une saison à la Watt mais ça reste improbable. S’il reste à son niveau de 160 points ou moins, il ne sera en tout cas pas intéressant de le payer 7,8 M.

 

9Earl THOMAS, S, 4 200 000$, Salt Lake City Mormons :

Earl Thomas est depuis 2010, son année où il fut drafté au pick 14 de la Draft un élément essentiel à cette défense des Seattle Seahawks et comme je viens de le dire implicitement, il est jeune, encore très jeune (24 ans) ! Mais pourquoi il apparaît dans ce classement ? Peut-être car notre vétéran (avec plus ou moins toutes ses dents je suppose) n’avait pas ses lunettes quand il cliquait sur le boutont « enchérir », tout simplement ! Du coup, 4,2 M pour un excellent défenseur en NFL, mais pas si folichon en fantasy. Tout juste 130 points l’année dernière, il a fait 22 tacles de moins en 2012 qu’en 2011 sans pour autant avoir raté de matches… Si Earl Thomas ne se reprend pas et tape les 160 points au minimum, on pourra le considérer comme un bust. Il y a ces joueurs qui n’ont pas le même impact en fantasy que sur le terrain, et vice versa.

 

8Robert QUINN, DE, 4 900 000$ Toronto Direwolves :

La fougue de la jeunesse nous entraîne dans des folies inconsidérées. Robert Quinn est jeune, il est très puissant et tout autant prometteur. C’est un élément d’ores et déjà solide de cette défense des Saint-Louis Rams, mais saperlipopette, la dynasty est tout autre que la fantasy ! L’année dernière, Robert « Baratheon » The Queen (une très légère mise en bouche de ce qui vous attend cet été), c’est 117 points au poste de DE, soit le 29ème DE, et pourtant, combien sur les 28 joueurs qui le précèdent ont un salaire plus important que lui ? 3. J’appelle au bust, trop d’argent a été dépensé pour un rendement qui ne sera pas à la hauteur, et bien qu’il soit jeune et qu’il progresse encore, il n’atteindra pas des sommets en point qui justifieraient alors enfin ce salaire.

 

7Jordy NELSON, WR, 10 000 000$, Austin Travis :

Dur dur (pas d'être un bébé) de passer la barre du double digit. Jordy Nelson, on le sait tous, est un bon receveur.  Drafté en 2008, le point négatif est qu’il n’a dépassé qu’une fois la barre des 1000 yards. C’est d’ailleurs pour moi logique d’attribuer 10 millions ou plus à un joueur capable de recevoir 1000 yards ou plus. Anyway, en 2011, il était sur un nuage, et avait posé 1260 yards et 15 touchdowns ! En 2012, très décevant, c’est 745 yards seulement et 4 matches ratés sur blessure. Nous pourrions nous dire qu’avec le départ de Greg Jennings, Jordy Nelson va toucher plus de ballons, mais je pense qu’au contraire, il va moins en recevoir dû à l’éclosion foudroyante de Randall Cobb qui est en passe de devenir le meilleur slot WR de la NFL. De plus, James Jones s’affirme enfin dans le jeu de passes des fromages. Ce n’est sans doute pas un hasard si depuis la FA, Nelson en est à sa troisième équipe après les Blackout, les Choctaws et dorénavant les Travis.

 

6Ryan TANNEHILL, QB, 8 000 000$, Phoenix Sunburns :

Gling gling, « ramassez vos jetons », c’est ce qu’il s’est affiché dans la case de Ryan Tannehill après la free agency où Ekinox n’a pas hésité à lâcher 8 millions pour obtenir les services du jeune QB de Miami. Pardon ? 8 millions ? Un tel contrat dans une équipe comme Blackout où le poste de QB est un poste indécis, mais chez les Sunburns, il y a Drew Bress qui est déjà prêt à tout enflammer. Donc, Ryan ne serait là que pour un match, la bye-week de Drew, et une éventuelle blessure de ce dernier ? C’est sur ce point que j’intègre Ryan Tannehill à ce classement, car il n’était que rookie l’année dernière, est dans une équipe pleine d’espoir, et peut s’attendre à une carrière sympathique (peut-être pas mirobolante). Il entre dès sa deuxième année dans une année charnière, et si le garçon explose les stats, Ekinox pourrait envisager un trade contre une belle contrepartie. En attendant, ce n’est qu’un back-up à 8 millions, qui pourrait être titulaire dans d’autres équipes.

 

5 Dontari POE, DT, 1 400 000$, Oklahoma Choctaws :

« Ah enfin ! ». Oui, il est pour ma pomme celui-là. Certes, il n’était que rookie la saison dernière et sa production va logiquement monter, mais 1,4 M pour un joueur qui a rapporté en moyenne par match la saison passée 4,39 points, c’est cher payé. Classé 31ème de tous les DT sur les performances de l’année dernière, Dontari devra hausser son niveau de jeu pour justifier son salaire et son pick 11 de la Draft 2012 tout de même. On retrouve pas moins de 12 joueurs sur les 30 devant lui avec un salaire inférieur à 1 million de dollars. C’est une petite somme mais c’est un bust quand même, un joueur surpayé et où l’argent aurait pu être investi de manière différente dans l’équipe.

 

4Kam CHANCELLOR, S, 4 600 000$, Phoenix Sunburns :

Le deuxième safety titulaire des Seattle Seahawks dans ce classement ? Les Seahawks, une des meilleures défenses de la ligue ? Est-ce une blague ?! Non, c’en est pas une, désolé de vous décevoir. Et ma petite théorie, c’est que justement, la défense des Seahawks est très bonne, et l’impact de ce safety, Kam Chancellor, au même titre qu’Earl Thomas est bien plus visible sur le terrain que dans notre Dynasty. Ainsi, en terme de points, il a rapporté un peu moins de 10 en moyenne par match, pour 4,6 M la saison précédente, on peut estimer que c’est raisonnable. Certes, pour un autre poste que Safety peut-être, mais chez les Safeties, à juste titre, les salaires ne sont pas mirobolants. En fait, Chancellor, c’est le 36ème  Safety en points ! Bien derrière des gars comme Mike Adams à 700 000$, Thomas DeCoud à 1 550 000$, ou encore Quentin Jammer à 1 000 000$. C’est pas grand-chose mais ça reste un joueur qui n’est pas bien évalué en terme de salaire par rapport à son rendement, et il a donc le droit à sa place dans la liste !

 

3Greg JENNINGS, WR, 7 500 000$, Austin Travis :

A l’évidence, Ferran n’appréciera pas la médaille de bronze obtenue par Greg Jennings dans ce classement, mais rien de surprenant pour quiconque dans la ligue où tout le monde s’est accordé à l’estimer surpayé par le jeune GM. Les vaines tentatives de trade, le cut qui n’est pas passé loin non plus révèlent encore plus que Greg le Millionnaire ne devrait pas posséder 7,5 M dans les poches. Blessé quasiment toute la saison dernière, sur ses 8 matches, il poste une moyenne de 12 points, ce qui le place dans places 25 à 30, pas si mal pourrait-on penser ? Il les vaut peut-être ses 7,5 M ? Ben non. Ce score, il l’a fait avec Aaron Rodgers. Ce n’est pas à Minnesota où il fera mieux, non non, pas avec Christian Ponder en QB, pas dans une équipe qui joue pour AP (qui vise les 2 500 yards soit dit en passant) et ou Cordarrelle Patterson est plein d’espoir et est l’avenir de la franchise. Bref, bust, surpayé. Il sauvera les meubles en inscrivant quelques points mais il y avait mieux à faire avec cet argent.

 

2Richard SHERMAN, CB, 8 500 000$, Portland Lumberjack : 

Richard Shermaaaan un bust ??? Oui messieurs dames. Je n’entends pas par bust qu’il ne rapportera pas de points à la franchise des bûcherons, il ne vaut tout simplement pas un salaire de 8 500 000 de dollars ! Déjà deuxième meilleur CB en nombre de points l’année précédent, il ne fait nul doute de l’impact qu’a le joueur aux Seattle Seahawks et qu’il aura dans la secondary de Portland. Il peut légitimement viser la première place obtenue l’année précédent par Charles Tilllman, qui bien qui lui ait mis 40 points dans la tronche, entame sa 11 année (4 500 000$ de salaire pour information). Alors bien sûr, Tillman est vieux d’où les différences de salaire, Sherman a toute sa carrière devant lui (et une bien grande bouche) mais cela ne justifie en rien un tel écart entre les deux. Une preuve supplémentaire que le monsieur est surpayé ? 3,5 millions. C’est la différence entre Richard Sherman, CB le mieux payé de notre ligue et le deuxième au classement, Jason McCourthy, c’est beaucoup trop d’où cette seconde place sur le podium.

 

1Ryan MATTHEWS, RB, 8 500 000$, Las Vegas Blackjacks :

Ah, sacré Ryan, quand est ce que les analystes NFL vont declarer que tu es un bust ? 3, 4, 5 ans après la draft ? On s’en approche doucement… 3 saisons et une seule à plus de 1 000 yards. Qu’on ne me dise surtout pas « c’est déjà ça ». Ouvrons les yeux, aucun manager n’attend ça d’un joueur au pick 12 de la Draft. Et pourtant, à l’entame de sa quatrième saison, il s’est vu offrir un contrat juteux de 8 500 000$. En chiffres, Matthews, c’est l’année dernière, 707 yards et… 1 touchdown (+250 à la réception). Pas folichon et du coup, sur le classement RB, on le retrouve à la 32ème place, derrière des gars avec un salaire de 550 000$ dans notre ligue, comme Joique Bell, Danny Woodhead ou à moins d’un million comme Pierre Thomas ou DeAngelo Williams. La vérité est cruelle est difficile à accepter parfois, mais à mon avis, une autre saison du même acabit et la compétition fera rage du côté de San Diego. En tout cas, c’est une première place au classement !

 

 

C’est terminé. Ce classement prête bien plus à la critique et à mon passage à tabac ! En effet, le Top 10 Steals récompensait votre bonne vision et connaissance du football. Ici, il est plus mis en avant votre côté cliqueur sur bouton enchère pour un nom plus qu’une performance.

Réactions, allez-y ! 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir