Mormons: Les jeunes d'abord!

Note utilisateur:  / 2
MauvaisTrès bien 
Détails

 Aujourd'hui nous vous proposons l'interview du Head Coach des Salt Lake City Mormons, une équipe qui désire se contruire autour de jeunes prometteurs.

My NFL - Bonjour Didg, vous avez récemment pris commande de l’équipe Salt Lake City Mormons, j’imagine que pour vous c’est un challenge de taille ?

 

 

Bonjour. Effectivement, diriger une nouvelle franchise professionnelle qui doit défendre les
couleurs d’un Etat est une lourde responsabilité et demande une réelle implication. Je n’émets aucun doute sur le fait que tout mon staff technique se montrera à la hauteur de la confiance que nous accordent les investisseurs. Cette première saison 2013-2014 sera pour nous l’année de construction de l’équipe. J’ai carte blanche pour recruter notre effectif et l’améliorer au fil de la saison. Et quoi qu’il en soit, nous ferons le nécessaire pour obtenir de bons résultats dès la première année.

 

- Quel est le principal intérêt pour l’installation de cette franchise à Salt Lake City ?

 

L’Utah n’héberge pas de franchise professionnelle de football alors que nous possédons de bonnes équipes universitaires telles que les Utes de l’Utah, les Cougars de BYU et les Aggies de Utah State. Doter la capitale de l’Etat d’une franchise NFL nous est apparu comme une évidence. Nous sommes convaincus qu’au travers de nos futurs résultats, les retombées seront conséquentes pour l’économie de la ville et nos équipes universitaires. La ville de Salt Lake ne tirera plus uniquement sa renommée de sa forte communauté mormone et de ses équipes de  MLS (le « Real Salt Lake ») et de NBA (les « Jazz »). Il faudra désormais compter sur les « Mormons ».

 

- Comment avez-vous découvert le football américain ? Pourquoi une telle passion pour ce sport ?

 

Un peu par hasard, je l’avoue. Je suis tombé sur le Superbowl qui opposait les Bills de Marv Lévy aux Redskins de Joe Gibbs. Superbowl commenté à l’époque par Georges Eddy et Philippe Chatenet (qui ont été rejoints un peu plus tard par Richard Tardits, l’ancien LB des Patriots) sur Canal+. Les Redskins l’ont gagné et j’ai fait mon « bandwagonner » en devenant fan de la franchise de Washington. J’ai voulu en savoir plus sur ce sport qui n’était pas très médiatisé en France. Je me suis donc abonné à « Newsport » et « US Foot », 2 magazines qui n’existent plus avec l’avènement d’internet. Je me souviens encore des posters d’Art Monk, Gary Clark et Earnest Byner qui tapissaient ma chambre d’étudiant. J’étais fasciné par les uniformes des joueurs que je comparais à des gladiateurs des temps modernes, par les actions spectaculaires qui pouvaient amener un receveur à faire un saut périlleux pour aller marquer un touchdown et par les à côtés qu’il y avait sur le terrain (les cheerleaders bien sûr et la gestion des coachs). Mon engouement pour ce sport est resté intact 20 ans après sa découverte, avec des hauts et des bas, un peu à l’image des saisons des Redskins (rire).

 

- Et la dynasty league, c’est quelque chose que vous avez déjà pratiqué ? Vos premières impressions avant la draft du 1er Avril ?

 

Comme bon nombre d’Head Coach présents ici, je suis issu de la Fantasy.

En 2011, je dirigeais une équipe qui s’est classée 5ème du championnat. En 2012, j’ai amené 3 équipes en finale (dont 2 sont sorties Championnes de league) et 2 équipes pour jouer la 3ème place (qu’elles ont remportée). Vous noterez vraisemblablement que mon expérience n’est pas très importante mais mon implication pour rendre mes teams performantes saison après saison est significative. Mais à chaque fin de saison, c’était un véritable crève-cœur de m’en séparer.

La dynasty va enfin me permettre de poursuivre ma gestion d’équipe sur le long terme. La off-season sera animée avec la Free Agency et la draft. Je suivrais l’état de mes joueurs au jour le jour. Une démarche qui me rendra encore plus « addict » que je ne le suis.

 

- Quelles sont vos prédictions concernant cette draft ? Un premier tour plutôt axé RB, WR, QB ou autre ?

 

Il y aura une vraie bagarre au premier tour pour sélectionner les joueurs qui trustent le haut des classements aux postes de RB, WR et QB depuis 2/3 ans. Nous comptons, bien évidemment nous y mêler tout en restant raisonnables. Ce 1er avril, c’est surtout la raison qui devra l’emporter sur le cœur car nos budgets ne sont pas extensibles à l’infini.

 

- Vous avez un joueur préféré pour cette draft ?

 

Bien évidemment. J’en aurais même plusieurs. Mais vous dévoiler un nom aujourd’hui porterait préjudice au travail que mes coordinateurs offensif et défensif sont actuellement en train de réaliser. Nous avons organisé quelques réunions pour arrêter des choix et ce qui m’a été présenté m’a beaucoup plu. Espérons qu’il me sera possible d’en concrétiser certains (choix) dès le 1er avril 2013. Sachez juste que nous parierons essentiellement sur la jeune génération qui monte. 

 

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir